Genre et mobilisations collectives en Afrique

Organisateur(s) :BULAC

Envisagé comme un panorama de la recherche et des sources disponibles, ce rendez-vous se propose d’échanger avec le public intéressé par la question de l’engagement des femmes africaines et de nourrir avec intérêt la réflexion des chercheurs débutants ou confirmés en leur signalant des pistes de recherche inédites.

Mobilisations collectives en Afrique

Mobilisations collectives en Afrique.

Quand : 3 novembre 2017 – 18h00 Où : Salle de formation RJ. 24

Quelles sources disponibles, quelles recherches ?

Texte

Le numéro 255 (2016/2) de la revue Le Mouvement social dresse un panorama des recherches actuelles sur la place des femmes et des questions de genre dans les luttes anticoloniales sur le territoire africain de 1940 à 1970.

Femmes africaines et mobilisations collectives (années 1940-1970). Numéro 255 de la revue Le Mouvement social​​​​​​​.

Femmes africaines et mobilisations collectives (années 1940-1970). Numéro 255 de la revue Le Mouvement social.

 

À l'occasion de cette parution, la BULAC invite les deux maîtresses d’œuvre du numéro, Ophélie Rillon et Emmanuelle Bouilly, à dresser le panorama des recherches en cours, historiques, politistes ou sociologiques, sur les engagements féminins en Afrique en s’appuyant sur ses ressources documentaires.

La séance qui aura lieu « livres en mains », dans une des salles de lecture de la bibliothèque sera également l'occasion pour les responsables des fonds africains et arabes de la BULAC et de la BRA (IMAF) de présenter les corpus et les ressources disponibles dans ces deux établissements, susceptibles de nourrir les recherches à venir.

L’étude des luttes sociales sur le continent africain a connu un fort regain d’intérêt ces dernières années, notamment dans sillage des « printemps arabes », tandis que les études sur le sexe du militantisme se sont multipliées. Comment se traduit ce double intérêt pour les formes d’actions collectives dans les recherches menées sur les sociétés africaines ?

Envisagé comme un panorama de la recherche et des sources disponibles, ce rendez-vous se propose d’échanger avec le public intéressé par la question de l’engagement des femmes africaines et de nourrir avec intérêt la réflexion des chercheurs débutants ou confirmés en leur signalant des pistes de recherche inédites.

Sélection bibliographique « Genre et mobilisations collectives en Afrique »

Voir tous les résultats

Nos intervenants

Ophélie Rillon
PICTO intervenant extérieur

Historienne de formation, Ophélie Rillon a soutenu une thèse à l’Université Paris 1 « Féminités et masculinités à l’épreuve de la contestation. Le genre des luttes sociales et politiques au Mali » en 2013. Chargée de recherche au CNRS depuis 2015, elle a élargi ses recherches au Burkina-Faso dans le cadre de l’ANR Syndicaf. Ses travaux portent sur l’étude du politique et du militantisme en Afrique de l’Ouest au XXe siècle, appréhendés sous l’angle du genre, des trajectoires biographiques, des relations familiales et de l’intime.

Emmanuelle Bouilly
PICTO intervenant extérieur

Docteure en science politique de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (2017), ma thèse a porté sur les mouvements sociaux, le genre et les migrations au Sénégal. Mon enquête sur une association de mères de migrants dont l’objectif officiel est de « lutter contre l’émigration clandestine » m’a permis de revisiter la sociologie des mouvements sociaux. J’ai notamment montré en quoi la « forme mouvement social » est historiquement et socialement située, et de ce fait invisibilise – au Sénégal comme ailleurs – des formes d’actions collectives et de représentation politique qui ne ciblent pas toujours l’Etat et ne recourent pas toujours à l’action protestataire. Ces résultats sont parus en 2019 aux éditions Dalloz, sous le titre Du couscous et des meetings contre l’émigration clandestine. Mobiliser sans protester au Sénégal. Ce travail s’inscrit dans une réflexion collective plus large sur le genre et les mobilisations collectives en Afrique qui a donné lieu à deux numéros de revue en 2016 : « African women’s struggles in a gender perspective » à la Review of African Political Economy (vol. 43, n°149) codirigé avec Ophélie Rillon et Hannah Cross ; et « Femmes africaines et mobilisations collectives (années 1940-1970) » dans Le Mouvement Social (vol.2, n°255) avec Ophélie Rillon.

Franck Veyron
PICTO intervenant extérieur

Responsable du département des archives écrites et audiovisuelles de La contemporaine

Marine Defosse
Agent BULAC

Responsable adjointe du pôle Développement des collections, chef de l'équipe AMOMAC et chargée de collections pour le domaine Afrique

Fatna Ziani
Agent BULAC

Chargée de collections pour le domaine arabe