La BULAC invitée du Festival VO-VF - La parole aux traducteurs, du 10 au 12 octobre 2014

Organisateur(s) :BULAC

Dans le cadre de sa carte blanche au Festival VO-VF, la BULAC propose une carte blanche au traducteur André Markowicz et une rencontre sur l'autotraduction avec l'écrivain Vassilis Alexakis.

André Markowicz et Vassilis Alexakis

André Markowicz et Vassilis Alexakis

Quand : 9 – 12 octobre 2014 Où : Gif-sur-Yvette, Auditorium du Pôle des langues et civilisations

En continu pendant la durée du festival VO-VF...

Projection du documentaire sur le projet BULAC , « Trésors des langues du monde », réalisé par Nathalie Alonso Casale
Texte

À l'origine du projet BULAC des dizaines de fonds traitant des langues et des civilisations éparpillés aux quatre coins de la capitale des centaines de milliers d'ouvrages et de documents uniques pour certains, inaccessibles pour d'autres, précieux, fragiles, oubliés, détériorés parfois, dévorés par le temps, introuvables. À l'origine une conviction et une utopie. La conviction : tout ce savoir éparpillé est un trésor, l'utopie : réunir tous ces fonds dans un lieu unique à la fois ouvert sur le monde et qui rayonnera à travers le monde... [17 minutes, Titanic productions 2012].

Une carte blanche à André Markowicz

Organisateur(s) :BULAC

Nos intervenants

André Markowicz
André Markowicz

André Markowicz, né en 1960, est de mère russe et a passé ses premières années en Russie. Depuis 1981, il a publié une centaine de volumes de traductions, d'ouvrages de prose, de poésie et de théâtre. Il a participé à plus d’une centaine de mises en scène de ses traductions, en France, au Québec, en Belgique ou en Suisse. Il a traduit l'intégralité des œuvres de fiction de Fiodor Dostoïevski pour les éditions Babel/Actes Sud (45 volumes), le théâtre complet de Nikolaï Gogol, Du malheur d’avoir de l’esprit d’Alexandre Griboïédov, les pièces d’Alexandre Pouchkine et son roman en vers Eugène Onéguine (Actes Sud), Le Bal masqué de Mikhaïl Lermontov, Cœur ardent, La Forêt, L’orage d'Alexandre Ostrovski, ainsi qu’une vingtaine d’autres pièces jusqu’alors inédites, publiées aux éditions José Corti ou aux Editions des Solitaires Intempestifs. Il a traduit, en collaboration avec Françoise Morvan, le théâtre complet d’Anton Tchekhov. Après avoir également traduit avec elle Le Songe d’une nuit d’été, il a entrepris une retraduction intégrale du théâtre de Shakespeare (une quinzaine de titres parus à ce jour, aux éditions des Solitaires Intempestifs). Paru chez Actes Sud en 2011, Le Soleil d’Alexandre présente les poèmes et la vie des poètes de la génération de Pouchkine. Il a publié quatre livres de poèmes : Figures (éd. du Seuil), Les gens de cendre et L’emportement; (Publie-net), Herem (Le Dernier Télégramme).