Traversées tibétaines

Organisateur(s) :BULAC

À l'occasion de la célébration de la naissance d'Alexandra David-Neel (1868-1969), cette programmation vous entraîne dans les pas d'une aventurière hors du commun à travers une exposition et une table ronde.

Visuel de l'exposition Traversées tibétaines

Maison Alexandra David-Neel, Ville de Digne-les-Bains

Quand : 4 – 28 septembre 2018 Où : Rez-de-jardin

Première femme étrangère à pénétrer la cité interdite de Lhassa en 1924, Alexandra David-Neel contribua à faire connaître largement le Tibet et le bouddhisme tibétain en Occident.

L'exposition met à l'honneur cette figure de passeur entre l'Asie et l'Occident. Élaborée en collaboration avec Françoise Robin, professeur des universités en langue et littérature tibétaines à l'Inalco, elle entrecroise divers itinéraires et cheminements intellectuels, spirituels, géographiques et linguistiques. Elle donne d'abord à voir au visiteur la diversité de la production éditoriale de l'écrivaine voyageuse (récit de son exploit, contes et légendes du Tibet, pensée bouddhiste...). Le public est ensuite invité à découvrir d'autres figures de femmes exploratrices au Tibet : Susie Carson Rijnhart (1868-1908), Jane Ellen Duncan (1848-1909), Léa Lafugie (1880-1972). Un éclairage sur l'enseignement du tibétain à Paris lui est également proposé, la BULAC conservant dans ses fonds des manuels de tibétain de Philippe-Édouard Foucaux, enseignant à l'École orientale des langues vivantes. À partir de 1842 et jusqu'en 1873, l'École fut en effet le premier et l'unique lieu d'enseignement du tibétain en Occident.

Visuel de l'exposition Traversées tibétaines

Maison Alexandra David-Neel, Ville de Digne-les-Bains

Visuel de l'exposition Traversées tibétaines

Maison Alexandra David-Neel, Ville de Digne-les-Bains

Repères biographiques

Alexandra David-Neel est née en 1868 à Saint-Mandé près de Paris. À ses débuts, elle est chanteuse d'opéra mais elle deviendra surtout célèbre en tant qu'exploratrice et écrivaine orientaliste. S'embarquant à 23 ans pour le Sri Lanka, elle ne cesse dès lors de sillonner l'Asie. Cette femme à la longévité exceptionnelle — elle décède à Digne en 1969, à l'âge de 101 ans — marque l'histoire de la découverte du Tibet au XXe siècle.

Je fréquente surtout en auditrice libre la Sorbonne, les Langues orientales, le Collège de France et la bibliothèque du musée Guimet où est vraiment née ma vocation d’écrivaine-voyageuse.

Alexandra David-Neel, dans une interview du 24 octobre 1968 (Source : site IGN)

Visuel de l'exposition Traversées tibétaines
Visuel de l'exposition Traversées tibétaines
Exposition Traversées tibétaines
Exposition Traversées tibétaines
Lama Yongden et Alexandra David-Néel, Le lama aux cinq sagesses
Léa Lafugie, Au Tibet

Sélection bibliographique « Exploratrices ! »

La BULAC vous propose une sélection de livres disponibles au prêt sur le thème des exploratrices : voyagez dans les Balkans avec Edith Durham, en Asie du Sud et de l'Est avec Isabella Bird, au Maghreb avec Isabelle Eberhardt, au Moyen-Orient avec Freya Stark, en Afrique avec Mary Kingsley...

Voir tous les résultats

Nos intervenants

Françoise Robin
PICTO intervenant extérieur

Françoise Robin enseigne la langue et la littérature tibétaines au sein de la section Tibet de l'Institut national des langues et civilisations (Inalco), dont elle est la responsable. Ses recherches portent sur le monde contemporain, et plus particulièrement sur la littérature et le cinéma. Françoise Robin traduit cette nouvelle littérature et réfléchit au rôle des écrivains, de leurs écrits et de l’usage de la langue tibétaine dans un contexte culturel et politique marqué par la dépossession et la marginalisation, du fait de l’occupation du Tibet par la Chine depuis les années 1950.

Dorjee Nyima
PICTO intervenant extérieur

Chargé de collections pour le domaine tibétain de 2018 à 2021.