Un village falacha en 1949

Organisateur(s) :BULAC, Joseph Tubiana (1919-2006)

Une exposition du fonds photographique Joseph Tubiana réalisée dans le cadre de la mise à l’honneur du don éponyme

Première mission en Éthiopie de Joseph Tubiana

Première mission en Éthiopie de Joseph Tubiana, photo de Joseph Tubiana.

Quand : 16 – 30 janvier 2014 Où : Galerie du Pôle des langues et civilisations

Le terme « falacha » signifie en langue amharique « exilé ».

Il désigne les populations d'Éthiopie qui se qualifient comme appartenant à « la maison d’Israël » (Bétä-Israél). La plupart des Falachas ont émigré en Israël dans les années 1980 et 1990. Ils parlaient l'agaw, et la langue amharique véhiculaire. Leurs textes religieux en revanche étaient en guèze, la langue parlée en Éthiopie jusqu'au XVe siècle. Les Falachas habitaient principalement au nord de l'Éthiopie, dans les régions de Gondar et au Tigré. C'est dans le petit village de Waynigyé, à l'est du Gondar, que Joseph Tubiana a séjourné parmi les Falachas, à la saison des pluies, lors de sa première mission sur le terrain en 1949. Ces photos sont un témoignage rare de leur mode de vie en Éthiopie avant leur émigration en Israël. Agriculteurs avant la confiscation des terres par l'empire d' Éthiopie, les Falachas de Waynigyé tirent l'essentiel de leurs ressources de l'artisanat : filage du coton et tissage, poterie et métallurgie.

Forgeron dans un village falacha

Forgeron dans un village falacha. Première mission en Éthiopie de Joseph Tubiana, photo de Joseph Tubiana.

 

 

 

 

 

 

Autour de l'exposition
Éthiopie, le temps des Falacha

Le catalogue de l'exposition est publié aux éditions Chaman avec le concours de l’Association pour le développement de la recherche scientifique en Afrique de l’Est (ARESAE) et de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC).

Un café gourmand. Wikimédia / Anna Markova

Écoutez, la chronique de Sarah Tisseyre sur RFi, réalisée à l'occasion de la rencontre, De l'Éthiopie à Madagascar, et de l'exposition, Un village falacha en 1949.

Nos intervenants

Marine Defosse
Agent BULAC

Responsable adjointe du pôle Développement des collections, chef de l'équipe AMOMAC et chargée de collections pour le domaine Afrique

Véronique Guérin-Faublée
PICTO intervenant extérieur

Véronique Guérin-Faublée est maître de conférences au campus vétérinaire de Lyon. Son père, Jacques Faublée (1912-2003), était ethnologue et linguiste. Il a enseigné le malgache à l'Inalco jusqu'en 1980. Auteur de deux thèses sur la société Bara de Madagascar, il a en outre travaillé de longues années sur les populations de l'Aurès en Algérie. Véronique Guérin-Faublée a fait don à la BULAC d'une partie de la bibliothèque de son père en 2003. Le don Jacques Faublée fait depuis partie intégrante des collections du domaine malgache de la BULAC.

Marie-José Tubiana
PICTO intervenant extérieur

Marie-José Tubiana est directrice de recherche honoraire au CNRS. Son mari Joseph Tubiana (1919-2006) était ethnologue et linguiste. Il a enseigné l'amharique à l'Inalco jusqu'en 1974. Spécialiste de l'Éthiopie, il a également travaillé sur le Tchad. Marie-José Tubiana a légué à la BULAC une partie de la bibliothèque personnelle de son mari. Le don Joseph Tubiana constitue un corpus précieux du domaine éthiopien à la BULAC.

Éloi Ficquet
PICTO intervenant extérieur

Éloi Ficquet est maître de conférences à l’EHESS, membre du Centre d’études en sciences sociales du religieux (Césor), ancien directeur du Centre français des études éthiopiennes (Addis Abeba, 2009 - 2012). Ses thèmes de recherche concernent principalement les pouvoirs et les religions en Éthiopie et dans la Corne de l'Afrique, la politique des identités, la politique culturelle et la politique du patrimoine en Éthiopie contemporaine.

Alain Gascon
PICTO intervenant extérieur

Géographe, professeur émérite à l’Institut français de géopolitique (IFG) et travaille pour le Centre de recherche et d’analyse géopolitique de l’université Paris 8. Alain Gascon préside, depuis 2013, l’Association française pour le développement de la recherche scientifique en Afrique de l'Est (ARESÆ), dont il est membre depuis trente ans. Ses recherches portent sur la géographie culturelle et la géopolitique des recompositions identitaires, politiques et territoriales en Éthiopie, dans la Corne de l’Afrique, en mer Rouge (piraterie) et en Afrique de l’Est.

Marc Fontrier
PICTO intervenant extérieur

Marc Fontrier a été officier des Troupes de Marine, et il est membre de l'ARESAE. Ses publications :

La chute de la junte militaire éthiopienne. L'harmattan, 1998.

  • Abu-Bakr Ibrahim. L'Harmattan, 2003.
  • Le Darfour : organisations internationales et crise régionale. L'Harmattan, 2009.
  • L'État démantelé : annales de Somalie 1991 - 1995. L'Harmattan, 2012.
  • Éthiopie : le choix de l'ethnofédéralisme 1991 - 1995. L'Harmattan, 2012.
François Enguehard
PICTO intervenant extérieur

François Enguehard est ancien élève de l'EPHE et de l'École des langues orientales de l'Institut catholique de Paris. Il dirige Agri Service Ethiopia de 1968 à 1972 et de 1974 à 1976. Il devient conseiller de Coopération de 1977 à 1999 (AE : Ethiopie , Tchad, Guinée Conakry, République de Centrafrique), puis le président du Groupe Initiative (Collectif d’ONG de développement, 2003 - 2011). Il a été également président de l’ARESAE jusqu'à l'an dernier.